Voir la vidéo d'e-monsite

Concert Tiken Jah Fakoly à Rouen le 23 novembre 2019

Zoom sur l'artiste

Plus d'infos sur le concert Tiken Jah Fakoly à Rouen

Vingt-cinq ans de carrière. Un quart de siècle de musique, d'engagements, de triomphes, de coups durs aussi. Et Tiken Jah Fakoly ne lâche rien. Toujours indigné, véhément, généreux, à la pointe de ce combat qui est toute sa vie : l'Afrique, son unité, son droit à sortir de la misère et des politiques qui l'y maintiennent. Et toujours armé du même glaive, ce reggae au verbe sans concession, au rythme implacable, qui n'omet jamais de rester inclusif et festif. Au point de nous faire prendre conscience que ce combat finalement, c'est autant le sien que le nôtre. Depuis Mangercratie, son premier album en 1997, jusqu'à Dernier appel en 2014, il n'est guère de fronts sur lesquels le chanteur ivoirien ne se soit engagé corps et âme. Contempteur des puissants, incorrigible railleur de leurs dérives, aiguillon des bonnes volontés assoupies, il est aujourd'hui le dernier héros musical issu d'une lignée royale coiffée par Fela Kuti et Bob Marley.

Avec son dixième album studio, Tiken endosse la tunique de l'écoguerrier pour évoquer cette actualité on ne peut plus brûlante du réchauffement climatique. Phénomène qui constitue à la fois l'ultime supplice infligé aux populations du sud et la crise qui synthétise toutes les autres, l'injustice suprême dont découle sécheresses, inondations, famines, guerres et migrations. Une réaction en chaîne infernale mise en perspective au gré de cet album coup de poing. Entre, le single en duo avec le rappeur Soprano, et qui conclut le disque, se dressent ces fléaux sur lesquels, infatigable tirailleur, il charge comme à ses débuts.