Exposition Participation Au Projet Hugo à Rouen le 16 septembre 2017

16 samedi septembre 2017

14h00

Centre De Ressources Du Musée National De L'éducation (6 Rue De Bihorel)

Recevez par e-mail les nouvelles informations sur Participation Au Projet Hugo.

Plus d'infos sur l'exposition Participation Au Projet Hugo à Rouen

L'exposition Participation Au Projet Hugo a lieu au dans le cadre des Journées du patrimoine Rouen 2017.

Ce rendez-vous sera l'occasion de vous présenter notre outil en ligne d'inventaire des lieux de justice et de peine, d'échanger ensemble, de recueillir et de sauvegarder les sources sur le patrimoine judiciaire en numérisant vos documents pour une mise en ligne sur le site _Criminocorpus, musée de l'histoire de la justice, des crimes et des peines_. Une copie numérique des documents que vous aurez apportés vous sera offerte et les documents mis en ligne seront crédités à votre nom sauf mention contraire de votre part. Souvent peu accessibles, chargés d'imaginaires et de mémoires conflictuelles, les lieux de justice restent aujourd'hui largement méconnus malgré leur ancrage dans les territoires. HUGO est un service en ligne dédié à la connaissance partagée du patrimoine judiciaire. Il vise à dresser un inventaire géolocalisé des lieux de jugement et d'exécution des peines en rassemblant des informations relatives à l'architecture, l'histoire et la mémoire des lieux. Le service propose une interface de consultation bilingue en libre accès destinée à faciliter le recueil d'informations et les recherches sur le patrimoine judiciaire. Conçu sur une base participative, HUGO offre à chacun la possibilité de contribuer à la collecte des données par un formulaire ou en nous contactant directement. HUGO est piloté par le CLAMOR - Centre pour les humanités numériques et l'histoire de la justice (UMS 3726). Le projet a reçu le soutien de la Mission de recherche Droit et Justice et de la région Normandie. Il est réalisé en partenariat avec les Archives nationales, l'Université de Rouen, l'équipe InTRu (Tours), l'École nationale d'administration pénitentiaire et le Centre d'histoire judiciaire de Lille.